Demande du Commanditaire : Une invasion d'arbres dans la ville

 

Artistes : Loic Warnotte, Charlotte Larguier (étudiante à l'ESACT)

 

 

 

 

Notre premier mouvement fut de répondre de manière littérale à la proposition. Faire venir une réelle forêt sur le parvis de la gare. Mais cela n'est pas réalisable au vu des moyens dont nous disposons. S'il n'est pas possible pour nous aujourd'hui d'envahir la ville avec des arbres, il est peut-être possible de l'envisager à long terme...

 

L'idée que cet acte puisse être posé par des enfants (les jeunes pousses de notre société), nous excite.

Cela a du sens, à nos yeux, d'assister à l'évolution de ce geste dans le temps, de cette invasion ''planifiée''.

 

Alors, peut-on planter des arbres où l'on veut dans la ville ?

La demande étant lancée, nous attentons une réponse...

La réponse donnée par les responsables de la gare ne me convenant pas, j'ai préféré changer radicalement de cap plutôt que risquer de dénaturer la demande.


En y réfléchissant bien, c'est le caractère presque activiste de la demande qui avait retenu mon attention. C'est alors que je suis tombé, au cours de mon processus de réflexion, sur l'oeuvre d'une artiste plasticienne qui dévoilait sur le web sa recette pour faire du "Moss Graffiti".


Le "Moss Grafiti" est un moyen de faire du graffiti proprement, c’est à dire sans pollution, ni dégradation des surfaces. Il suffit en somme d'appliquer au mur une solution organique (facilement réalisable chez soi) et de voir apparaître une semaine plus tard, si tout se passe bien, de la mousse sur l'endroit graffé. Cela crée une peinture végétale en trois dimensions.

 

Il ne me restait plus qu'à envahir la ville de mes peintures végétales.

 

Loic Warnotte

 

Show More