Demande du Commanditaire : Créer un objet qui procure de l'espoir.

 

 

 

Date de réalisation : Mercredi 20 mai, de 16h30 à 18h30.

Lieu : Magasin Fusion-elle, passage du Centre, 7000 Mons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment ouvrir le débat sur les conditions de travail dans l’industrie asiatique?

Comment s’interroger sur le lien entre travailleurs et consommateurs?
Comment traiter nos bonnes volontés et nos incohérences européennes. Les constater.
Et autour de cette question : Où l’espoir se situe t-il ? De quel espoir parle t-on ? Un espoir orienté vers qui ?

D’un autre côté, comment agir et créer de l’espoir ?

 

En partant de l’ à priori que  Si l’idée n’est pas absurde, elle est fondamentalement sans espoir , QUE PUIS-JE FAIRE POUR VOUS ? et ses Maneki-Nekos se sont interrogés et ont performé au magasin Fusion-Elle.

 

Après avoir pris possession de la vitrine de la commanditaire sous les yeux ébahis des passants et clients potentiels, nous leur offrions la possibilité de  relever le défi de battre un record d'attente et mettions en gain l'espoir potentiel, celui si grisant suscité par l'attrait possible d'un jeu gagnant.

 

Attendre avant de gratter un ticket de Win for life, est-il bon pour le moral ? 

Si l'espoir se définit par l'attente, que  contiennent ces minutes d'attente proposées : un échec statistiquement probable, l'espoir potentiellement en germe ou une aspiration plus volatile prête à s'envoler après la courte euphorie procurée par quelques secondes de grattage ? 

Ce temps d'espoir prolongé se révèle-t-il un temps d'attente agréable ou une endurance insupportable ?

 

Cette vitrine, qui met en scène un temps d'espoir augmenté par la tenacité des joueurs (perdants dans la majorité des cas), est une fenêtre assez redoutable sur un espoir que l'on pourrait qualifier de populaire.